Liberté de conscience en Belgique
Header

Marche pour la paix à Bruxelles ce dimanche 15 mars 2015

17 mars 2015 | Posté par Thibaut dans la catégorie Actualités

« Liberté », « Paix » et « Respect » étaient les maîtres mots de la marche organisée par le collectif Together in Peace, hier à Bruxelles.

Près de 4 000 personnes sont venues manifester pacifiquement leur désir de paix, de liberté et de tolérance, à la suite des attentats de Paris et des événements de Verviers et de Copenhague.

Le but était d’exprimer son désaccord face à la peur et au rejet suscités par ces actes terroristes et de montrer sa volonté de vivre ensemble en paix, dans le respect mutuel, quelle que soit sa foi ou sa conviction.

Cette marche a réuni les représentants de chacune des religions reconnues en Belgique : catholiques, protestants, orthodoxes, anglicans, musulmans, israélites ainsi que la laïcité. Parti de la gare du Midi, le défilé s’est arrêté devant un lieu de culte pour chaque religion. A chacune de ces pauses, le représentant du groupe religieux concerné a prononcé un discours en faveur de la paix, de la tolérance et d’une meilleure compréhension mutuelle : le grand rabbin Albert Guigui a parlé devant la grande synagogue de Bruxelles,  Monseigneur Léonard devant Notre Dame du Sablon, Noureddine Smaïli, président de l’Exécutif des Musulmans de Belgique, devant la mosquée Al Jadid, rue Lemonnier ; on a pu entendre aussi le métropolite Athenagoras de Belgique pour l’église orthodoxe, l’évêque Robert Innes pour l’église anglicane, le pasteur Steven Fuite pour les églises protestantes et Henri Barholomeeusen, président du Centre d’action laïque, pour la laïcité organisée. Chaque discours était suivi d’un morceau de musique qui inspirait la paix et l’harmonie.

Parmi les manifestants se trouvaient non seulement des fidèles des religions officielles, mais également des membres de groupes plus minoritaires : on pouvait y voir des quakers, des bouddhistes, des scientologues, des membres du mouvement Saint-Michaël, des membres d’associations de défense des droits de l’homme et énormément de citoyens qui n’affichaient pas leur croyance. Tous étaient unis dans cette marche pacifique.

La manifestation s’est terminée place Poelaert, près du palais de Justice. Le ministre de la Justice, Koen Geens, y a prononcé un discours rappelant l’importance d’une éducation et d’une information de qualité pour prévenir l’intolérance et la violence. Trois jeunes de confession musulmane, juive et catholique ont pris la parole tour à tour pour s’engager à faire de l’Europe une région de coexistence pacifique, où le racisme et l’exclusion n’auront pas leur place.

Pour finir et sous les applaudissements de la foule, dix colombes ont été lâchées pour symboliser cet appel à la paix.

Souhaitons que de telles manifestations, par l’impact qu’elles créent sur les esprits et l’engagement qu’elles symbolisent, se reproduisent dans le même esprit de paix, d’unité et de tolérance. C’est ce à quoi les leaders religieux devraient s’attacher et à quoi nous apporterons toujours notre soutien.

Share

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le RSS 2.0 Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez retrolien.